GAZ NATUREL

 

Après une lente baisse durant plus d’une semaine, le prix du gaz a fortement rebondi jeudi et vendredi dernier. Ce rebond est dû en parti à un mouvement technique : les prix étant très bas les acheteurs (fournisseurs et consommateurs) en ont profité pour couvrir des volumes sur les contrats calendaires ce qui a créé une offre supplémentaire éphémère.

Autre facteur de hausse, la demande de gaz européenne a été importante cette semaine, à cause de la baisse des températures mais aussi d’une forte production des centrales à gaz. En effet, la production renouvelable éolienne et hydraulique a été faible dernièrement et a dû être compensée par la production des CCGT.

 

ÉLECTRICITÉ

 

 

Les prix calendaires de l'électricité ont connus une nette baisse du 12 au 20 pour ensuite eux aussi rebondir le 21-22. Les prix du carbone qui avaient chuté jusqu’à 22 euros en début de semaine sont redescendus jusqu’à 24 euros. Le prix charbon qui avait atteint un niveau record est remonté suite à une série d’incidents dans des mines chinoises.

Toutefois, ce rebond ne semble pas destiné à durer. Le marché du gaz et du charbon étant structurellement en surplus et les prix du carbone ayant dorénavant du mal à croitre.