GAZ NATUREL

 

 

Nous sommes  toujours sur une tendance de prix nettement à la baisse. Selon les prévisions météorologiques les plus récentes, nous nous dirigeons vers une fin d’hiver aux températures clémentes. La consommation de gaz étant en conséquence basse, les stockages européens se sont à peine vidés, laissant un large surplus d’approvisionnement disponible pour le reste de l’année 2020.

Face aux niveaux bas des prix européens les cargoes de LNG se dirigent désormais en priorité vers l’Asie.

 

ÉLECTRICITÉ

 

 

Les prix de l'électricité sont aussi globalement à la baisse sur ces deux semaines influencés par les prix du gaz et du carbone. Ces derniers ont été assez turbulents vendredi dernier, l’Allemagne ayant confirmé que le surplus de quota qui sera causé par la fermeture de ces centrales charbon durant les années à venir serait entièrement annulé.

Si le niveau de disponibilité des centrales nucléaires restent bas entre grèves et maintenances prolongées, cela n'entraîne aucun impact sur le niveau des prix spot, la demande d'électricité étant basse en raison du climat. Les stockages hydrauliques ont d’ailleurs atteint un niveau de remplissage record pour une période hivernale.